E-commerce : un accès à l’export à moindre coût ?

Texte

Le développement à l’international est un relai de croissance perçu pour beaucoup de dirigeant de TPE/PME comme une opportunité trop coûteuse.

En 2022, nous ne sommes plus obligés de nous installer dans un pays étranger pour commercer avec l’international, l’e-commerce permet aux entreprises d’exporter leurs produits à faible coût. Un site marchand est un premier pas vers l’export. Les entreprises françaises bénéficient d’un avantage concurrentiel fort : le savoir-faire français est reconnu. Quand on le vend bien, le « made in France » peut conquérir le monde.

Depuis 2021 en France il y a un boom du e-commerce avec près de 33 transactions/seconde. Nous sommes déjà acteur du e-commerce et le potentiel français est indéniable. Aujourd’hui seulement 31% des sites français enregistrent un trafic international supérieur à 15%. En comparaison le Royaume-Unis est le premier marché de la vente en ligne en Europe, avec 49% de sites web marchands fréquenté par une clientèle internationale.

Seulement 15% des colis qui sortent de la France sont BtoC, ce secteur est à développer dans tous les domaines : viticulture, artisanat, cosmétique, alimentaire, bien-être…

 

Comment s’informer plus en profondeur ?

Dirigeante, dirigeant de TPE/PME ou ETI, rapprochez vous de votre CPME la plus proche pour en savoir plus sur l’export.